Skip to content
FOCUS TECHNIQUE

Les installateurs possédant la qualification Qualipac sont audités sur leurs installations pour valider leur qualification. Ces audits se font sur la base des grilles d’autocontrôles qui leurs ont été communiquées par Qualit’ENR lors de leur formation initiale et qu’ils peuvent retrouver sur le site internet : www.qualit-enr.org

Une majorité des audits se soldent par une absence de défauts constatés. Pour les autres les défauts pourraient être facilement évités.

Les défauts majeurs entrainent une contrevisite coûteuse tant financièrement (elle est à la charge de l’entreprise) qu’en terme d’image (il faut retourner chez le client final avec un auditeur ce qui n’est jamais très bon en termes de notoriété). De plus la qualification sera remise en cause si ces défauts continuent à être observés.

Les principaux défauts majeurs sont :

  • L’absence d’une étude thermique, qui est indispensable pour pouvoir bien dimensionner la PAC et assurer son fonctionnement dans toutes les conditions rencontrées au long d’une saison de chauffage.
  • L’absence d’un disconnecteur sur le raccordement du réseau de chauffage au réseau d’eau de ville. Cet élément est indispensable sur tout réseau de chauffage central depuis 1978.
  • L’absence d’un dispositif différentiel en amont des circuits électriques, la NFC15-100 dit que « tous les circuits doivent être protégés par des dispositifs différentiels à courant différentiel résiduel assignés au plus égal à 30mA. Ces dispositifs de protections doivent être placé à l’origine des circuits. Le rôle de cette protection est de protégés les humains présents, c’est LA sécurité fondamentale en électricité.
  • L’absence d’un document justifiant la puissance unitaire, dans le cadre du dimensionnement de la PAC il est admis que la puissance de celle-ci doit être encadrée afin d’éviter tout surdimensionnement. Dans le cas de la PAC inverter seule la puissance nominale doit être comprise entre 80 et 100% des déperditions à la température extérieure de base.
  • L’absence de protection contre les surintensités pour chaque circuit, dans le cas d’une PAC en éléments séparés il peut y avoir jusqu’à 3 alimentations électriques différentes (Unité Extérieure, Unité Intérieure, Appoint électrique), chacune de ces alimentations doit avoir un disjoncteur propre (le circuit comprenant le compresseur peut nécessiter un disjoncteur courbe D).

Ces défauts ne devraient plus apparaitre sur les installations de Pompe A Chaleur, ils résultent sûrement d’oublis tant les risques engendrés par ces défauts sont dangereux pour l’utilisateur final. Un simple recours à la fiche d’autocontrôle en fin de chantier aurait suffi à les corriger.