vous accompagne dans vos projets en rapport avec les énergies traditionnelles ou renouvelables, l'efficacité et l'amélioration énergétique, pour une maîtrise durable de l'énergie.

Les Chaudières Céréales/Bois : avantages et caractéristiques techniques

Les Chaudières Céréales/Bois

Le grenelle de l’environnement a mis en avant le bois énergie comme mode de chauffage, avec pour objectif le renouvellement du parc d’appareils existants par des appareils plus performants à l’horizon 2020. Le deuxième objectif est de passer de 5,75 millions de foyers équipés à plus de 9 millions, grâce à une politique volontaire au niveau de la qualité des appareils et des aides accordées.

De plus :

  • 2,2 à 2,8 kg de céréales sont équivalents à 1 litre de fuel
  • 4 stères de bois équivalent à 0,5 tonnes de fuel

..

La Technologie :

Il existe différents types de chaudières :

La cuisinière bouilleur : entre 70 et 85 % de rendement

La cuisinière avec bouilleur permet d’assurer le chauffage central mais aussi de cuisiner. Son autonomie dépend de la taille du foyer et du corps de chauffe. En revanche les céréales ne sont pas utilisables. Il faut choisir une puissance de cuisinière adaptée à la pièce.

..

..

La chaudière à bûche : entre 65 et 90 % de rendement

Le rendement dépend notamment du type de combustion : montante, horizontale, inversée, inversée à tirage forcé. Un ballon hydro accumulateur doit être mis en œuvre pour éviter le fonctionnement au ralenti et assure le confort et l’autonomie à l’utilisateur.

La chaudière automatique : entre 85 et 90 % de rendement

Les chaudières automatiques permettent d’avoir un très bon rendement et une grande autonomie. Les combustibles sont acheminés par une vis sans fin dans le foyer, l’autonomie est fonction de la taille du silo (3 à 30 m3). Elle permet d’utiliser les céréales comme combustible.

..

Le label Flamme Verte garantie du matériel de qualité et à haut rendement qui est éligible au crédit d’impôt. Sur son site, une liste de fabricants produisant des chaudières labellisées est disponible. https://www.flammeverte.org/


 


Envie d'en savoir plus sur les chaudières céréales/Bois ? Ou d'accéder à la certification RGE QUALIBOIS ? 
Découvrez la formation T32-21 - QUALIBOIS EAU : Chauffage domestique au bois

insert-formation


..

Les données techniques :

Pour connaître la quantité d’énergie produite par combustion du bois ou des céréales, on compare leur pouvoir calorifique :

Triticale

Blé

Maïs

Orge

Colza

Tournesol

Seigle

Granulés de bois

Plaquette

Bois bûche

PCI (kWh/kg)

4,4

4,2

4,3

4,5

6,2

7,3

4,1

4,9

3,6

3,6

..

Plus le combustible est sec, meilleur est le pouvoir calorifique. Les résidus de la combustion du colza et du tournesol sont très bitumeux et posent problèmes avec la technologie actuelle. On utilisera donc plutôt les autres céréales.

NF Bois de chauffage :

Garantissant un taux d’humidité (prêt à l’emploi ou à laisser sécher), la longueur des bûches, le groupe d’essence (3 groupes d’essences) et la quantité livrée en stère.

NF Granulé Biocombustible :

Garantissant le PCI, le taux d’humidité, la masse volumique apparente, la résistance mécanique, le taux de cendres, le taux de fines et les teneurs en souffres, chlore et azote

..

Les Règles de mise en œuvre

Il est extrêmement important de respecter les règles de ventilation des locaux et de mise en œuvre des conduits de fumée pour assurer un bon tirage, une installation sécurisée et une bonne combustion.

Lors d’un chauffage à base de céréales il est recommandé d’utiliser des matériaux composites (céramique ou polyfluorure de vinilydène, PVDF) afin que les conduits puissent résister aux hautes températures des fumées et à la corrosion. De plus afin d’obtenir les meilleurs rendements, il est conseillé de régler la chaudière en fonction du type de céréales choisis.

Lors d’un chauffage à base de bois, les conduits de fumées doivent répondre à certaines caractéristiques : résistance à la température (au moins T400), aux feux de cheminé (classe G), aux condensas (classe D), à la corrosion (classe 3) et respecter la distance de sécurité avec les parois.

La réglementation impose un ramonage du conduit de fumée 1 à 2 fois par an.

Conseils :

Pour une chaudière automatique, une attention particulière doit être portée sur la mise en œuvre du silo (volume de stockage, résistance mécanique, protection incendie).

..

Pour aller plus loin :

  • Chauffage domestique au Bois et Chauffage domestique au Céréales, guide technique de COPROTEC
  • www.ademe.fr