vous accompagne dans vos projets en rapport avec les énergies traditionnelles ou renouvelables, l'efficacité et l'amélioration énergétique, pour une maîtrise durable de l'énergie.

Chauffage hybride - Le mélange fiable de différentes énergies dans un même appareil

Chauffage hybride - Le mélange fiable de différentes énergies dans un même appareil

Lorsqu'il est question d'énergie et de chauffage, plusieurs approches s'affrontent si bien qu'il n'est pas si facile de choisir tel ou tel autre système de chauffage. La seule chose que l'on sait, c'est que les prix des combustibles fossiles et de l'électricité sont sujets à long terme à de très fortes fluctuations. D'où l'avantage de ne pas devoir s'en remettre à une seule source d'énergie pour son système de chauffage et d'assurer ses arrières en misant sur un système hybride.

Avec les appareils hybrides, deux générateurs de chaleur indépendants sont intégrés dans une même unité : une chaudière fioul ou gaz à condensation et une pompe à chaleur qui puise son énergie dans l'air ou dans l'eau. Ce mélange énergétique, qui allie "énergies renouvelables" et "haute efficacité", offre l'immense liberté de pouvoir utiliser la source d'énergie la plus favorable. La régulation peut être paramétrée de sorte que soit toujours adopté le mode de fonctionnement le plus favorable et le plus efficace en fonction de la situation sur le marché de l'énergie et des fluctuations de prix.

Lorsque les températures extérieures sont douces, le rendement en énergie primaire de la pompe à chaleur est supérieur à celui de la chaudière, elle assure alors prioritairement les besoins de chauffage. Si la puissance thermique de la pompe à chaleur ne suffit pas, la chaudière à condensation vient en appoint.

Lorsque la température extérieure chute, la pompe à chaleur voit son COP diminuer, pour atteindre une valeur inférieure à 2,58 (équivalent d’un rendement de 1 en énergie primaire). La pompe à chaleur est alors moins performante que la chaudière à condensation, dont le rendement en énergie primaire peut être estimé à 100% PCI. À ce moment-là, la pompe à chaleur s’arrête et la chaudière à condensation assure l’intégralité des besoins de chauffage. Cet arbitrage en temps réel permet d’assurer un fonctionnement optimal de la machine.

Dans une maison équipée d’une chaudière gaz, aucune solution hybride ou combinée n’arrive, en raisonnant en coût global sur 15 ans, à concurrencer le passage à une chaudière gaz à condensation. En revanche, lorsque la maison est équipée d’une chaudière fioul, il se révèle préférable de passer sur une PAC hybride fioul plutôt que de la remplacer par une chaudière fioul à condensation (selon étude COSTIC de 2017 en évaluant le coût global sur 15 ans du remplacement d’une chaudière en place).